Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2007 4 22 /11 /novembre /2007 06:54

La poésie ne sert à rien,
Mais elle sert tant de gens.
Les écrits font les liens
Qui libèrent un instant.

Les rimes faites de ma vie
N’ont aucune utilité,
Comptines dans la nuit,
Déprimes en maturité.

La poésie est sans valeur
Pour les amoureux de l’argent.
Sans prix pour les cœurs,
Elle est recours pour les amants

Les rimes s’apprêtent la nuit,
Belles et maquillées,
Sublimes se jettent sans bruit,
Leurs ailes déployées.

La poésie, c’est de l’aérien,
De l’inutile et du vent.
Elle frémit en l’humain
Et vit par le sentiment.

En intime requête de l’esprit,
Dentelle formalisée,
S’escrime et jète un défit
Aux voyelles effacées.

La poésie naît de l’humeur
Et ne maîtrise aucun élément.
Du senti juste en rumeur,
Elle est éprise au présent.

Infime et discrète, elle convie
Les âmes à s’élever
Vers les cimes faites d’envies,
De flammes étouffées.

La poésie borde les destins,
Met du subtile dans les errements
Ecrits qui s’accordent au divin
Pour que jubilent les arguments.

Les rimes sont faites d’infini,
Courtisanes ou fées,
Lignes abstraites en symphonie,
Arcanes de la beauté.

La poésie, c’est de la candeur
Qui nous autorise à rester enfants,
Des fruits qui restent en fleur,
Une douce brise nous caressant.

La poésie ne sert à rien,
Fragile pétale de nos tourments,
Acrimonie aux airs sibyllins,
Fertile dédale de nos atermoiements.

Elle ne sert à rien,
La poésie est une lueur.
Ni mal ni bien,
Elle adoucit ce qui meure.

Allover 2007

Partager cet article

Repost 0
Published by Allover
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Allover
  • : Quelques mots qui riment...
  • Contact

Recherche

Liens