Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 17:46

Celle que j’aime, n’a rien de particulier,
Et, pourtant, je suis à ses pieds.
Elle supporte mes flemmes et fait le courrier,
Toujours volontaire et engagée.

Celle que j’aime, aime les suites de Fourier,
Pose des lemmes à mes pieds attablés,
Emporte mes thèmes, dans des airs de liberté,
M’exhorte souvent à l’écouter.

Celle que j’aime est là, à mes cotés,
Partage mes peines, ma gaieté.
Elle est aérienne, par rationalité,
Et m’aime en pleine envolée.

Celle que j’aime a la beauté
D’une gemme dont la pureté
Enseigne à l’humanité
Un peu d’humilité.

Celle que j’aime, n’a rien de particulier,
Mais toujours fidèle, je l’accompagnerai,
Même après mon trépas, pour l’éternité,
Je suivrai ses pas, serai son ombre portée.

Celle que j’aime est ma seule vérité,
Avec elle, dieu ne peut manquer.
Elle est la raison de ma suite, ma continuité,
La vie qui assiste ma géométricité.

C’est elle que j’aime et qui me fait,
Puisque, sans elle, mon être ne serait
Qu’une âme en peine esseulée,
Un anathème, une œuvre inachevée.

Celle que j’aime est souvent intimidée,
Mais elle est courage et liberté,
Ses yeux contiennent amour et réalité,
Le message qui me dit d’exister.

Celle que j’aime, je veux la chanter,
En faire des poèmes, une épopée.
Celle qui m’enseigne la volonté
De vivre pour mon humanité.

Allover 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Allover
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Allover
  • : Quelques mots qui riment...
  • Contact

Recherche

Liens