Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2007 4 22 /11 /novembre /2007 06:49
Le vent soufflait son air à mes oreilles
Les arbres défilaient en rangs séquentiels
Le temps m’a dépassé pour dresser un écueil
Et mon âme, sans corps, a filé vers son ciel

Vitesse et griserie de la vie
Altesse infinie du subit
Détresse du défi, une nuit
Sécheresse du sursit qui finit

L’étant soumet ses fers au virtuel
Mes larmes s’alignaient au cou des belles
Mon printemps est désert de sel
Mes charmes pendaient au clou du réel

Agoraphobie, trop de monde dans la vie
Mon corps a remis les clefs à son esprit
Alors que je gémis, mes ondes et mes envies
Déplorent le mépris du prédéfini

Les instants d’après la terre originelle
Réclament que je me signe et pose ma stèle
Les présents de l’éther sont irréels
Drames qui dessinent ma pause éternelle

Allover 2007

Partager cet article

Repost 0
Published by Allover
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Allover
  • : Quelques mots qui riment...
  • Contact

Recherche

Liens