Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 23:01

 D’une lune timide, aux éclats diaphanes,

Des lueurs argentines nimbent l’horizon.

Les chênes glabres veillent leurs fanes

Et l’astre candide s’accorde à la saison

 

Dans la brume fine, il diffuse ses photons,

Sur un voile d’éther, tisse sa douce trame.

L’aurore livide assiste à la triste union,

Sous les eaux frémissantes, un épithalame.

 

Un saule pleureur peiné s’incline en larmes,

Alors que ne demeure que l’émotion.

L’automne duveteux,  sous un ciel parme,

Fait ses adieux et donne l’extrême onction.

 

Les ondes qui dansent en ce frêle matin,

Une humeur violine sur velours colophane,

Forment des ronds qui s’élancent au loin,

Rumeurs chagrines aux ondulations profanes.

 

Deux destins, ombres du temps,

Contenus, par les rives et le vent,

Ceints d’une tombe d’argent,

Se sont unis, il y a un instant.

 

Sous le pont,

Sous le pont,

Il y a l’amour qui coule.

Sur le pont,

Sur le pont,

C’est le jour qui déboule

 

Allover 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Allover
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Allover
  • : Quelques mots qui riment...
  • Contact

Recherche

Liens