Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2008 5 08 /02 /février /2008 08:34
 
Le peuple s’était prononcé,
Avait dit non à la loi des loup.
Mais cette réponse gênait
Ceux qui voulaient le saisir au cou.
 
Les représentants vendus
Ont trahis la belle construction,
Piétinant ce qui les ont élus,
Ont mis en charpie la constitution.
 
A terre, tremblante et nue,
A genou, la fille de la révolution
Qui fût confiante en leur vertu,
Sous leurs coups n’est que contusions.
 
Roulée dans la boue
Par les mensonges et la trahison,
Violée par des fous
Qui la plongent dans la confusion,
 
La nation n’existe plus,
Ne crois plus dans les élections.
Les frissons de l’ingénue,
Ses larmes referont la révolution.
 
Peuple lève toi,
Pour démocratiser ta constitution,
Réaffirmer tes choix
Et confirmer que c’est non.
 
Que tous ces traîtres qui font des lois,
Piétinant tes décisions,
Qui reviendront te voir encore une fois,
Chantant leur chanson,
 
Finissent sur la croix.
Craches sur leur blason
Puisque tu ne crois pas
En leur manipulation.
 
La majorité n’a plus de pouvoir,
Quoiqu’ils en disent.
Ils l’ont violé et laisser choir,
Victime de leur traîtrise.
 
Aux armes citoyens
Pour tes enfants, pour le pays,
Le charme des tribuns
A les vils relents de la félonie.
 
Demain dans les urnes,
Rappelle-leurs leur mépris,
De tes mains rallume
Le feu de la démocratie.
 

Allover 2008

Partager cet article

Repost 0
Published by Allover
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Allover
  • : Quelques mots qui riment...
  • Contact

Recherche

Liens