Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2007 6 08 /12 /décembre /2007 18:55
 
 Je me suis assis parterre et ai levé les yeux au ciel
Je ne savais que faire de cet amour résiduel
J’attendais des nouvelles, un nuage, un éclair
Assis prêt de l’écuelle grise de l’enfer
 
Un signe, pas grand chose, juste un coup vent
que mes rimes moroses prennent un autre chant
Je ne demande pas grand chose, juste un instant
une petite pause dans ton présent
 
Tandis que tu me frôles et m’ignores
moi, je me dérobe dans ton décors
Tant pis si mon rôle de mort
me donne tord
 
J’ai tendu une main frêle vers ton souffle d’air
Espérant qu’un coup d’ailes emporte mes misères
Tout me paraissait clair, heureux d’être fidèle
Au spectre de ton mystère et son appel.
 
Quelques lignes de ma cause dans ton étant
Qu’elles suppriment les causes de mon élan
Et je me roulerai dans la prose et ses relents
Que se métamorphose mon sang
 
Tandis que tu me frôles et m’ignores
mon sang s’affole à tes abords
Tant pis si mes paroles s’évaporent
sans éclore
  
Je me suis assis par terre et ai levé les yeux au ciel
J’ai enroulé mes peurs autour de toi, ma belle
Dans mes artères coule un rêve obsessionnel,
Mais rien à faire, je n’ai plus aucune nouvelle
 
Mon abîme mène à la métempsycose du réel
La pantomime de ma névrose et son linceul
se déclinent en une apothéose de séquelles
et ma bobine s’ankylose autour de ma cervelle
 
Tandis que tu me frôles et m’ignores
la vie s’envole par toutes les pores
Tu fuis et je rôde encore
près de mon sémaphore
 
Je me suis assis par terre et levé les yeux au ciel
J’ai mis en bandoulière tes rayons, ton arc-en-ciel
Tu restes cachottière et ne me veux que fraternel
Voici mon calvaire et ses coups de scalpels
 
Anonyme, sous hypnose, je revis les rêves d’antan
Mon crime dépose sa nuit au pied du levant
Et tu mimes mes ecchymoses en ne rien disant
Ma dîme c’est ces larmes éclosent si souvent
 
Tandis que tu me frôles et m’ignores
et que mes défis s’étiolent sans encore,
épris mon cœur s’affole
à tes abords…

Allover 2007

Partager cet article

Repost 0
Published by Allover
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Allover
  • : Quelques mots qui riment...
  • Contact

Recherche

Liens